Comment trouver un produit à vendre sur son blog ? La stratégie en 5 étapes

Beaucoup de blogueurs voudraient bien créer un produit ou vendre un service, mais n’ont absolument aucune idée de ce qui pourrait fonctionner.

Voici une stratégie aussi simple qu’efficace pour trouver les idées qui vont cartonner.

Comment trouver un produit à vendre

 

Créez un questionnaire

L’objectif, c’est de savoir quels sont les problèmes les plus courants auxquels vos lecteurs recherchent des solutions.

Créer un questionnaire, même si ça semble simple, c’est probablement l’arme la plus efficace quand il s’agit de trouver une idée de produit.

Vous pouvez utiliser Google Forms pour créer facilement un sondage, et récupérer les réponses automatiquement dans un tableur.

Posez des questions ouvertes

Il est important de laisser la parole à vos lecteurs. Si vous leur donnez le choix entre trois ou quatre réponses possibles, vous allez certainement passer à côté de l’essentiel.

Ne posez que des questions ouvertes, et donnez-leur de l’espace pour rédiger une réponse longue s’ils en ont l’envie. Vous allez certainement découvrir des idées auxquelles vous n’aviez jamais pensé.

Ne proposez pas de prix, et ne demandez pas à vos lecteurs s’ils seraient intéressés

Sur des enquêtes du type, on voit souvent des questions du genre :

« Seriez vous intéressé pour acheter tel produit s’il existait ? »
« Tel prix est-il trop élevé / pas assez élevé pour vous ? »

Ces questions sont inutiles. Elles sont mêmes dangereuses, parce que les réponses que vont donner vos lecteurs vont probablement vous tromper.

Il est impossible de savoir si votre offre va convaincre si vous n’avez pas encore de page de vente, pas encore d’argumentaire. Le même produit peut se vendre 5 à 10 fois plus selon la façon dont l’offre est présentée.

D’ailleurs, le prix n’est pas fonction de ce que votre client « est prêt à mettre ». Il est uniquement dépendant de la valeur que laissera transparaître votre argumentaire de vente, valeur que votre client échangera contre quelques-uns de ses euros.

Concentrez-vous sur les problèmes, c’est à vous d’imaginer des solutions

Dans votre questionnaire, ne demandez pas à vos lecteurs quels produits ils souhaiteraient que vous leur vendiez. Pour la plupart, il n’en n’ont aucune idée. D’ailleurs, ils n’ont rien envie d’acheter, et encore moins un produit qui n’existe pas encore.

Au contraire, demandez-leur quels sont leurs problèmes. Sur quelles barrières ils buttent. Où ils veulent aller. Et encore une fois, posez des questions ouvertes. Largement. Laissez vos lecteurs s’exprimer, et n’orientez jamais vos questions.

Ce sera votre job de constater quels sont les problèmes que partagent vos lecteurs, et d’imaginer une solution que vous pourriez leur apporter. Une solution. Pas un produit. Ce n’est pas qu’une différence de vocabulaire, c’est surtout un état d’esprit opposé, nécessaire pour créer des offres qui marchent.

Souvenez-vous : votre client n’a aucune envie d’acheter quoi que ce soit. La seule chosr qu’il veuille, c’est de résoudre ses problèmes. Avec des solutions qui lui coûtent moins cher que la valeur qu’il y trouve.

Comme le dit l’expression consacrée : « On n’achète pas une perceuse, mais un moyen de faire un trou. »

Analysez les réponses et activez votre hémisphère droit

Après avoir obtenu assez de réponses, prenez un cahier et un stylo, et notez les thèmes qui reviennent le plus souvent. Comptez les réponses liées à chacun des thèmes, puis classez-les par importance.

Pour chacun de ceux qui reviennent le plus souvent, passez une demi-journée à réfléchir aux solutions que vous pourriez proposer.

Sortez de votre cadre habituel pour activer votre hémisphère droit et booster votre créativité. N’essayez surtout pas de trouver des idées en face de votre écran d’ordinateur.

Allez dans un spa, offrez-vous un massage, ou partez en ballade dans la nature. Et faites tourner les idées dans votre tête. Vous allez trouver des solutions créatives, qui n’ont rien à voir avec la banalité des idées qui vous viennent quand vous êtes dans votre environnement de travail habituel.

Je ne raconte pas n’importe quoi : de nombreuses études citées notamment dans l’ouvrage The way we’re working is not working montrent qu’on est beaucoup plus créatif quand on prend du recul. Quand on s’offre un massage, qu’on passe plusieurs heures dans un jaccuzi ou qu’on se promène autour d’un lac.

De grandes entreprises comme Sony commencent même à organiser des réunions-promenade, dont les résultats sont incomparables aux meetings classiques organisés dans un bureau fermé.

Un abonnement à un spa, c’est un outil de travail. Mes meilleures idées sont toujours venues dans des conditions de détente. lebonwebmarketing, par exemple, est né dans un jaccuzi.

Apprenez à parler le langage de vos lecteurs

Une fois que vous avez identifié les problèmes partagés par la plupart de vos lecteurs, et trouvé une solution à leur proposer, notez le vocabulaire qu’ils utilisent. Créez une liste des mots-clés et des expressions qu’ils utilisent le plus pour exprimer le problème en question.

Quand vous rédigerez votre argumentaire, vous parlerez leur langage. Vous pourrez vous mettre à leur place. Exprimer leurs problèmes exactement comme ils le font eux-mêmes. Et ça fera toute la différence.

 


Partagez si vous aimez: